Christ Roi

Pour nous aider à vivre spirituellement l’épreuve de la Covid-19, Mgr Le Boulc’h nous propose des méditations et quelques actions concrètes pour nous accompagner au fil du temps liturgique. Voici une première méditation sur la solennité du Christ roi en vue de la célébration de dimanche prochain 22 novembre.

LE CHRIST ROI



Dans l’Église catholique, chaque année liturgique s’achève par la fête du Christ Roi. L’Église contemple alors le mystère du Seigneur Jésus qui règne sur l’univers entier, et dont l’expression la plus noble de la puissance se livre dans l’amour sauveur. Elle médite dans l’évangile selon saint Matthieu l’extraordinaire parabole du jugement dernier (Mt 25, 31-46). Dans cet ultime enseignement de Jésus avant sa Passion, s’entrevoit la fin des temps, et l’on apprend que la charité envers le plus petit est la voie royale pour aimer le Christ et être introduit par Lui dans le Royaume éternel qu’Il reçoit du Père.
Aujourd’hui, Jésus Ressuscité continue de s’identifier à chaque personne qui souffre de la solitude, de la maladie, de la misère, de l’injustice, de l’absence de liberté ou de l’angoisse devant la mort… En elle, le Christ blessé implore notre compassion. C’est à ce signe que nous sommes reconnus pour ses disciples.
Avec saint Paul, nous comprenons que sans la charité notre foi et notre espérance sont vaines (1 cor 13, 1-13 ), et que la vie chrétienne est une ressource incomparable, donnée par Dieu, pour vivre plus intensément dans la charité de l’Esprit Saint. « Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité, mais la plus grande des trois, c’est la charité » (1 cor 13,13). En notre temps de crise, la révélation de l’Évangile nous encourage à témoigner, le plus concrètement possible, de l’infinie sollicitude de Dieu.


Quelques pistes pour aller plus loin :

  • Relire et méditer la Parole du jugement dernier. Quel geste de miséricorde me touche le plus ? À quel geste concret m’appelle-t-il ? Porter dans sa prière les petits de l’humanité qui sont le visage de Jésus qui exhorte à la charité qui sauve.
  • Rendre grâce et prier pour ceux et celles qui prennent soin des autres.
  • Prier pour que s’affermisse l’espérance du Royaume de vie éternelle. Prier pour les défunts, que soit reconnu ce qu’ils ont fait de bien ici-bas.
  • Faire un geste, une offrande de compassion.
  • Distribuer une prière dans les boîtes aux lettres de nos frères et sœurs.
  • Appeler une personne isolée et lui proposer de dire avec elle cette prière.